Psychologie de la femme et de l’homme: les différences dans la séduction.

Psychologie de la femme et de l'homme : Comprendre les différences.

Pour séduire un partenaire, il faut préalablement comprendre son fonctionnement,  sa façon d’agir , de penser , de communiquer. Nous allons voir aujourd’hui, pourquoi la psychologie de la femme est si éloignée de celle de l’homme.

 

 

 

 

 

Des enfances différentes.

 

Si les petits garçons et petites filles vivent ensemble au sein d’une même famille, ils ne sont pas élevés de la même façon. Les parents attendront de leurs progénitures des comportements distincts suivant le sexe. Par exemple si un petit garçon vient de tomber de vélo et qu’il s’est écorché le genou, il sera félicité s’il ne pleure pas. Si c’est une fille personne n’y prêtera attention. On attendra d’une fille qu’elle soit sage et obéissante alors qu’il sera toléré qu’un garçon soit turbulent et plus tard à l’age adulte, la psychologie de la femme en sera affectée.

 

 

Dès l’enfance les deux sexes jouent à des jeux distincts et ont tendance à se regrouper par sexe, même si quelques fois les activités sont mixtes.

 

 

 

Les garçons et les filles pendant l’enfance.

 

Les garçons se défoulent plutôt à l’extérieur, mettent en place naturellement une hiérarchie, calquée sur les modèles militaires (soldat, capitaine, lieutenant…) Sans arrêt, ils se défient les uns les autres. Il s’en suit taquineries et querelles. Leur jeux sont des compétitions qui se concrétiserons la plupart du temps par l’obtention de gagnants et de perdants. Ils usent abondamment du mode impératif: << Apportes-moi ceci, fais moi cela! >> Leur souci est de parvenir à l’indépendance, d’être respectés de leurs pairs. Pour ce faire, ils essaient d’accéder au plus haut de la pyramide sociale par leurs prouesses, au cours d’activités sportives ou de bagarres. Cet esprit va être constamment encouragé et ils apprennent qu’ils peuvent obtenir reconnaissance et statut, s’ils apportent la preuve de leurs qualités.

 

Les filles s’amusent plutôt en intérieur, à des jeux sans perdant. (poupée , dînette …) Elles emploient volontiers l’interrogatif: <<Est-ce que tu pourrais faire ceci? Pourrais-tu me donner cela ?>>. Les filles n’ordonnent pas comme leurs camarades masculins, elles incitent, suggèrent. Elles passent de longs moments à discuter. Dans la psychologie de la femme , ce qui compte, c’est d’être aimées. Elles vont apprendre à ne pas se montrer supérieures mais au contraire à établir des liens d’égalité avec leurs petites copines. Elles obtiennent leur statut grâce aux liens qu’elles ont noués avec leurs petites camarades. Ces liens s’obtiennent par l’échange de secrets. Une véritable pression va s’exercer pour éviter qu’elles ne se vantent ou qu’elles ne mettent en avant leurs qualités.

 

 

Construction de la psychologie de la femme et de l’homme.

 

La psychologie de la femme ou de l’homme va progressivement se forger. Chacun va s’exprimer comme il l’aura appris dans son enfance et son adolescence, au cours de jeux avec ses camarades et sous l’influence éducative des parents. Cette confrontation avec des camarades du même âge ou avec la famille va imprégner les enfants pour la vie et va être l’origine d’une grande partie de leurs futurs comportements sociaux . Cette confrontation avec des camarades du même âge ou avec la famille va imprégner les enfants pour la vie et va être l’origine d’une grande partie de leurs futurs comportements sociaux .

 

 

Conclusion

 

Dans ce billet, nous avons appris pourquoi la psychologie de la femme et celle de l’homme ne sont pas les mêmes.  Dans d’autres articles, nous verrons plus en profondeur ces différences de logiques. Mais surtout nous allons apprendre à les exploiter à notre avantage.

A  suivre…

 

Découvrez le moyen

le plus simple et le plus rapide

de séduire une femme sans craindre l'échec

Capture d’écran 2016-02-12 à 20.11.17

CLIQUEZ ICI

>>> CLIQUEZ ICI  »



 

Mots clés utilisés par les internautes :