Technique de drague pour entrer dans l’intimité. (1ère partie)

Technique de drague

Nous avons abordé une fille et l’avons mise en confiance. Notre drague a pris une tournure satisfaisante. La technique de drague fonctionne donc parfaitement. Notre Dulcinée ne nous a pas menacée de son spray paralysant dissimulé dans son sac à main. Nous approchons du but.

Aujourd’hui, nous allons voir comment emmener progressivement notre partenaire, là ou nous voulons. Il n’est plus question de l’imiter. Au contraire, nous allons prendre progressivement le contrôle, pour la faire craquer plus tard.

 

 

 

Quand passer à la 3ème étape de la drague ?

 

Au 2ème niveau de la drague, nous avons mis en oeuvre une première technique de psy et nous sommes synchronisés  finement sur notre partenaire tout en faisant connaissance. Nous l’avons ainsi rassurée et mise en confiance.

A partir de maintenant, il va falloir être observateur. En effet, si la synchronisation est bien faite, vous allez observer un évènement très caractéristique : d’instinct notre interlocutrice va se synchroniser sur nous, à son tour. C’est le signal qu’il faut guetter et qui nous indiquera que nous pouvons passer au stade supérieur: la mise en intimité.

A partir de maintenant,  nous allons changer notre technique de drague, tout en douceur, progressivement. Rappelez-vous, un bon séducteur, est un dragueur patient !

Nous allons amener notre partenaire, là où nous voulons, sans qu’elle ne sans rende compte. Il s’agit maintenant de  réorienter la discussion. Il est temps d’en finir avec une simple présentation et nous allons la rendre plus intime et faire de telle sorte qu’elle porte exclusivement sur nos vies amoureuses et  nos conceptions du couple.

 

 

Technique de drague : la prise le contrôle.

 

Nous allons changer progressivement de technique de drague et d’influence, car nous avons obtenu ce que nous voulions : elle est en confiance, nous voulons maintenant la plonger dans une ambiance d’intimité.  Nous passons à la technique de drague que j’appellerai « la prise de contrôle » pour créer le climat d’intimité nécessaire pour séduire.

Le principe de la technique est simple. Il suffit de partir d’un état de synchronisation avec notre interlocutrice, puis d’adopter lentement, voir très lentement, les attitudes d’ouverture (décrites dans un précédent article). Cela implique une désynchronisation progressive de la posture, de la gestuelle, du style de discussion, etc. ) Inclinons doucement notre tête de coté: cette posture évoque l’innocence, la séduction et  facilite l’échange. La fille devrait nous imiter. Ne brusquons pas les choses. Prenons petit à petit une position naturelle, décontractée et détendue. Sourions, et va nous sourire également. Pourquoi faire tout cela ? Nous cherchons à influencer  notre partenaire pour qu’elle imite naturellement notre posture décontractée. Cela va agir sur son état mental et, progressivement, elle va se sentir à l’aise sans vraiment chercher à comprendre pourquoi. Essayez ! Vous verrez ! C’est absolument étonnant !

Tâchons de nous servir du ton de notre voix. Descendons progressivement l’intensité, jusqu’à parler tout doucement. En réalité vous le savez déjà,  le ton très bas est celui des amoureux. Alors, constamment vérifions qu’elle suit nos variations de ton. Ce moment est arrivé ?

Très rapidement, notre partenaire va se sentir comprise, elle est prête à tomber sous le charme. Nous avons créé l’atmosphère de séduction d’intimité. Il nous reste encore des choses à faire, mais nous approchons du but !

 

 

 

Comment vérifier que notre technique de drague fonctionne ?

 

En permanence, il faut vérifier que nous ne brulons pas les étapes. Alors, je vais vous apprendre un « truc », pour savoir, si la prise de contrôle fonctionne. Vous vous rappelez sûrement que la position des yeux trahit les pensées. (Sinon voir l’article à ce sujet). Il est temps de mettre à profit ce que nous avons appris.

Lorsque « la prise de contrôle » est correctement réalisée, les yeux de la femme iront de plus en plus régulièrement en haut à gauche. Dans ce cas,  notre technique de drague fonctionne à plein régime, et  elle commence déjà à fantasmer. Elle commence à se sentir alors  attirée, comme « aspirée ». Elle sera sur son petit nuage, et  n’oubliera pas ces moment. Nous verrons cela plus tard comment mettre le coup de grâce…

A l’inverse si ses yeux se tournent trop souvent en bas vers notre droite: elle se parle à elle même et donc elle s’interroge. Ne paniquons pas, ce n’est pas grave. Peut-être doute-t-elle de nos intentions: a-t-elle bien compris ce que nous voulons?  Il faut absolument qu’elle réagisse d’instinct en nous copiant, sinon il nous faudra reprendre la phase de synchronisation. Elle a probablement besoin de temps. La patience est la meilleure qualité du séducteur !

 

 

Conclusion

 

Nous avons appris une nouvelle technique de psy, pour plonger notre partenaire dans une ambiance d’intimité. C’est ce que j’appelle la « prise de contrôle ».

Elle consiste à  adopter progressivement une attitude d’ouverture plus cool et à descendre progressivement le ton et l’intensité de notre voix.  Il faut changer le sujet de discussion également et parler en priorité de nos vies amoureuses et de notre conception du couple.  Nous allons attendre que les yeux de la fille aillent en haut à gauche de plus en plus souvent. C’est le signe indiscutable, qu’elle commence à tomber sous notre charme !

Cette technique de drague est redoutable,  si elle est correctement réalisée. En plus, elle est simple à mettre en oeuvre. Alors pourquoi s’en priver?   Attention tout de même, car la mise en intimité ne peut pas fonctionner, si vous n’avez pas correctement effectuer la synchronisation au préalable, ou si vous brusquez les choses.

A vous d’essayer maintenant ! J’insiste ! Il faut s’exercer. Testez et vous verrez toute la puissance de cette technique de séduction .

A suivre …

 

 

Découvrez le moyen

le plus simple et le plus rapide

de séduire une femme sans craindre l'échec

Capture d’écran 2016-02-12 à 20.11.17

CLIQUEZ ICI

>>> CLIQUEZ ICI  »



 

Mots clés utilisés par les internautes :